icone eth

Assurance-vie : Comparatif des meilleurs contrats

Table des matières

L’assurance-vie est le meilleur moyen d’épargner, de transmettre votre patrimoine et de maximiser votre imposition. Bien que l’assurance-vie puisse prêter à confusion, elle est le couteau suisse de l’épargne. Comment fonctionne l’assurance-vie ? Quelle stratégie d’investissement utiliser et quel support choisir ? Nous vous proposons un comparatif des meilleurs contrats d’assurance vie ainsi qu’un guide à destination des utilisateurs pour les aider à mieux comprendre cette option d’épargne.

Top 5 des contrats d’assurance-vie
Nom du fonds en euros Fonds en euros – Rendement de l’investissement Nombre d’unités de compte Frais de gestion annuels Mode de gestion
Fortuneo Vie

Explore

Suravenir Entre 1,60 % et 2,4 % du total 200 UNITÉS DE COMPTE Entre 0,60% et 0,85% du total des 200 unités de compte

La gestion est libre

Gestion contrôlée

Placement direct

Explore

Swisslife 1,30% +900 UC 0,60%

La gestion est libre

Gestion contrôlée

Boursorama Vie

Explore

Generali vie Entre 0,90% et 1,43 +400 UC 0,75%

La gestion est libre

Gestion contrôlée

Cashbee
Explore
Generali 1,10% / Maximum 1%.

La gestion est libre

Gestion contrôlée

Yomoni Vie
Explore
Suravenir 1,30% 200 UNITÉS De 0,60 % à 1,60

La gestion est libre

Une gestion maîtrisée

Vous souhaitez changer d’assureur ? Consultez notre guide sur le transfert d’assurance-vie.

ALERTE BONNE NOUVELLE : YOMONI REMBOURSE VOS FRAIS DE GESTION ! !! Yomoni propose une offre de bienvenue jusqu’au 22 septembre 20,22.

  • Votre dépôt initial compris entre 10 000 et 25 000 vous permet de bénéficier de 3 mois gratuits.
  • Vos 6 premiers mois gratuits avec un dépôt initial compris entre 25 000 et 50 000
  • 350 mois gratuits avec un dépôt initial de plus de 50 000

PS : Pour activer l’offre, veuillez entrer le code promotionnel SPRINGDAYS22

C’est une grande opportunité !

Qu’est-ce qu’une assurance-vie ?

Un contrat d’assurance-vie est une enveloppe qui permet d’investir dans différents produits financiers, tels que les fonds en euros et les unités de compte. Le capital est versé par l’épargnant. L’assureur verse le capital investi et les revenus générés (plus-values, dividendes et dividendes) soit à l’épargnant, soit aux bénéficiaires du contrat d’assurance-vie en capital ou en rente au terme du contrat .

L’assurance-vie n’est pas un contrat immuable. Il peut s’adapter à l’évolution de vos besoins par les moyens suivants : techniques de gestion, type de versements et arbitrages.

Les versements de l’assurance-vie

L’investisseur peut choisir entre 3 types de versements pour alimenter son contrat d’assurance-vie.

  • Un versement unique pour la souscription
  • Des versements périodiques déterminés par contrat selon un plan ;
  • Aucun versement en fonction de la disponibilité des fonds assurés. La seule restriction est le montant du versement qui est autorisé.

Rachat pour l’assurance-vie

Le contrat d’assurance-vie ne peut pas être fixé pendant la phase d’épargne. Comme mentionné ci-dessus, des paiements de primes peuvent être effectués. Cependant, les retraits et les rachats d’assurance-vie sont également possibles. L’épargnant peut récupérer une partie ou la totalité de son capital investi en utilisant :

  • Un rachat partiel permet de débloquer une partie des fonds.
  • Un rachat total permet de récupérer la totalité du capital et de liquider l’assurance-vie (pour clôturer le contrat).

Pour en savoir plus : notre guide complet du rachat d’assurance-vie.

Arbitrage et mode de gestion de l’assurance-vie

Les assureurs proposent différents modes de gestion pour gérer un contrat d’assurance-vie .

  • La gestion libre où chaque épargnant gère ses investissements de manière indépendante. Il détermine la part d’allocation (ou répartition) des fonds sur chaque produit financier. Il décide également des arbitrages (vente ou réaffectation des produits vers un autre actif). Ce mode de gestion n’est pas adapté aux débutants et nécessite une solide connaissance du secteur du courtage.
  • La gestion pilotée où l’ensemble de l’investissement est confié à l’assureur ou au gestionnaire qui décide des arbitrages sur les contrats d’assurance-vie pour le compte de l’assuré. Ce type de gestion est destiné aux débutants en matière d’investissement. Ce type de gestion est uniquement proposé par Nalo Assurance Vie.
  • La gestion profilée permet aux investisseurs d’investir librement sous la direction d’un assureur ou d’un gestionnaire. L’investisseur peut choisir d’investir son capital selon des profils d’investissement prédéterminés et le niveau de risque souhaité (de très risqué à très risqué).

Remarque : L’investisseur choisira l’option de gestion la plus adaptée à son profil (trader en herbe, grand débutant) pour son assurance-vie.

Pourquoi choisir l’assurance-vie ?

Un contrat d’assurance-vie peut être utilisé comme un produit d’épargne. Il présente de nombreux avantages, notamment une réduction des droits de succession et de la fiscalité, mais offre également des avantages moins connus.

La succession de l’assurance-vie

L’assurance-vie offre un plan de protection en cas de décès de l’assuré. Ce produit d’épargne permet de transmettre un capital sans succession (0 droits de succession) ou avec des droits de succession réduits via des abattements (152500 ou 30 500), en fonction de plusieurs paramètres.

  • Le type de bénéficiaire de l’assurance-vie désigné dans la clause bénéficiaire.
  • L’âge de l’assuré au moment des versements (avant et après 70 ans) ;
  • L’âge du contrat d’assurance-vie
  • Le montant du capital transmis à la succession.

Pour en savoir plus : voir notre dossier sur la succession assurance vie.

La fiscalité de l’assurance-vie

Les épargnants à la recherche d’un bon placement qui leur rapportera des rendements intéressants et d’une niche fiscale , qui est l’assurance vie , sont susceptibles de conserver cet avantage fiscal. Après quelques années, la fiscalité de l’assurance-vie devient plus commode. Le meilleur régime fiscal est celui que l’épargnant choisit entre (augmenté de la taxe sur l’assurance-vie), le prélèvement forfaitaire libératoire, ou l’impôt progressif sur le revenu (IR).

Vous voulez en savoir plus ? Consultez notre guide sur la fiscalité et l’assurance vie.

La liquidité des fonds de l’assurance-vie

L ‘assurance-vie est un placement liquide, contrairement aux autres produits d’épargne. Les fonds que vous avez investis peuvent être retirés à tout moment. Ils ne sont pas bloqués. C’est un aspect rassurant qui permet à l’épargnant de toujours disposer de son capital en cas de besoin.

La fiscalité de l’assurance-vie est moins favorable qu’avant 8 ans. L’épargnant peut limiter la fiscalité des rachats en programmant des retraits successifs sur de nombreuses années.

L’accessibilité du ticket d’entrée de l’assurance vie

L’assurance-vie s’est démocratisée récemment et n’est pas réservée aux personnes disposant d’un patrimoine élevé. De nombreux contrats d’assurance-vie proposent un premier versement de 100 euros, ce qui la rend accessible à tous les épargnants.

De plus, il n’y a pas de montant minimum de placement, tout comme il n’y a pas de plafond pour l’assurance vie.

Le contrat d’assurance-vie présente un risque maîtrisé

L’assurance-vie est un contrat d’épargne qui peut être adapté aux besoins de l’épargnant. Les supports d’investissement (fonds en euros ou unités de compte) sont répartis en fonction du niveau de risque souhaité par chaque investisseur.

  • Un investissement plus audacieux sur 100 % d’unités de compte
  • Contrat d’assurance avec 100% de fonds en euros, sans risque pour le capital
  • Un contrat dont la répartition des fonds en unités de compte et en euros est équilibrée.

Le rôle de l’assureur, du courtier en ligne, ou du gestionnaire d’actifs, est également important pour conseiller l’investisseur tout au long de la vie du contrat d’assurance-vie.

Quels supports d’investissement pour un contrat d’assurance-vie ?

Deux possibilités s’offrent à vous lorsque vous souscrivez un contrat d’assurance-vie. Ces deux produits financiers vont déterminer le type de contrat d’assurance-vie que vous souscrivez.

  • Un contrat à support unique en fonds euros Le fonds euros est un support d’investissement qui offre une protection du capital sans risque de perte.
  • Un contrat multi-supports en unités de compte et en fonds en euros. Il est composé d’actifs financiers tels que des actions, des SICAV, des SCPI et des titres du marché monétaire. Les unités de compte qui sont placées en bourse sont soumises aux fluctuations boursières. Un investisseur doit savoir qu’investir dans une unité de compte est plus risqué que dans les fonds en euros.

Comment choisir le meilleur contrat d’assurance-vie ?

Une option d’épargne populaire pour les citoyens français est l’assurance-vie. Ce produit d’épargne est considéré comme l’une des meilleures niches fiscales en France . Il bénéficie d’un cadre fiscal très favorable sur les revenus (intérêts, plus-values) générés par le support d’investissement de l’assurance-vie.

Il est important de se poser les bonnes questions sur ses objectifs de placement et ses motivations avant de choisir un contrat d’assurance-vie . Il est important de comprendre les spécificités d’un contrat d’assurance vie afin de pouvoir comparer efficacement les contrats d’assurance vie. Ce classement des meilleurs contrats d’assurance vie 2021 peut vous aider à choisir les contrats à considérer. De plus, ce guide contient les concepts clés de l’assurance vie.

Lire la suite : Consultez notre classement des meilleures polices d’assurance vie 2021.

Définir votre profil d’investisseur en assurance vie

Lorsque vous envisagez de souscrire une police d’assurance, la première question que vous devez vous poser est de savoir quel niveau de risque vous êtes prêt et capable de prendre sur les polices d’assurance vie. Êtes-vous une personne peu encline au risque qui souhaite investir sur le marché boursier ? Votre objectif de placement est-il principalement axé sur une épargne sûre ? Ces questions vous aideront à déterminer le type de police d’assurance-vie que vous devriez choisir.

Toutes les polices d’assurance-vie n’offrent pas exactement les mêmes possibilités de placement. Certains contrats ne contiennent que des produits d’investissement sûrs, d’autres des actifs financiers plus risqués. Les gestionnaires des contrats d’assurance-vie (assureurs, courtiers en ligne, banques) offrent également un soutien et des conseils différents.

L’assurance-vie : Objectif d’investissement

L’assurance-vie est un produit d’épargne qui a un objectif de placement à long terme. Elle est idéale pour planifier des projets d’avenir, par exemple pour investir un capital dans un voyage, épargner pour la retraite, ou pour prévoir l’avenir de ses proches par le biais d’une succession fiscalement avantageuse.

Période minimale de détention d’un contrat d’assurance-vie: 8 ans pour maximiser l’exonération fiscale. Le traitement fiscal des retraits de l’assurance-vie ne devient avantageux qu’après cette période. La première chose à comprendre au sujet de l’assurance-vie est que l’impôt sur l’assurance-vie ne s’applique qu’aux revenus de l’épargne. Les plus-values, les intérêts, les dividendes et les retraits sont exonérés d’impôt. Le contrat d’assurance-vie est exonéré d’impôt pendant la phase d’épargne.

Vous pouvez retirer tout ou partie de vos fonds mais le taux d’ imposition de l’assurance-vie après 8 ans est plus intéressant.

Nous vous recommandons d’utiliser un autre produit d’épargne, comme le LDD ou le Livret A, si vous avez des objectifs à court terme et que vous avez besoin de récupérer votre argent rapidement.

Quel est le niveau de rentabilité d’un contrat d’assurance-vie ?

C’est un point essentiel pour choisir la meilleure assurance vie. Nous vous recommandons de comparer les différentes formules d’assurance vie présentes sur le marché. Les courtiers en ligne, les assureurs et les gestionnaires d’actifs sont tenus de publier les rendements des fonds d’investissement (fonds en euros, unités de compte) dans leurs contrats d’assurance. Ces informations sont utiles pour prévoir les performances futures d’un contrat d’assurance-vie.

Quels sont les supports d’investissement disponibles dans un contrat d’assurance-vie ?

Deux options s’offrent à vous lorsque vous souscrivez à un contrat d’assurance-vie. Ces produits financiers vont influer sur le contrat d’assurance vie que vous avez souscrit :

  • Un contrat à support unique en fonds euros : Ce produit d’investissement réglementé est composé d’obligations d’État et est considéré comme sûr. Il vous permet de protéger le capital investi.
  • Contrat multisupport en Unités de Compte et en fonds en euros : composé d’actifs financiers (actions SICAV, SCPI monétaires, etc.). La Bourse peut fluctuer et exposer les unités de compte à la Bourse. Un placement sur une unité de compte est plus risqué pour l’investisseur en échange d’un meilleur rendement qu’un placement sécurisé en fonds en euros.

Quel est le coût d’une police d’assurance-vie ?

Les assureurs peuvent fixer les coûts d’un contrat d’assurance-vie à leur gré. L’assureur peut fixer les frais de gestion d’un contrat d’assurance-vie. Les frais facturés par l’assureur peuvent avoir un impact sur la performance des véhicules d’investissement à l’avenir. Les frais d’assurance-vie doivent être soigneusement étudiés afin de maximiser le rendement de votre police.

Nous faisons la distinction entre :

  • Les frais de souscription sont payés au moment où vous souscrivez au contrat.
  • Les frais de versement sont payés par un pourcentage (entre 2% et 5%) sur chaque versement de prime.
  • Les frais de gestion annuels pour les fonds en euros ou les unités de compte ;
  • Les frais d’arbitrage sont des frais liés à la modification de la répartition des sommes investies sur les produits financiers, par exemple : Entre les différentes UC ou d’une UC vers un fonds en euros. Les frais d’arbitrage peuvent être fixes ou en pourcentage.

Il est fortement recommandé de privilégier des frais de gestion faibles pour votre contrat d’assurance vie. Des frais de gestion inférieurs à 1%, 0,60% à 0,75% sont la moyenne des prix des meilleurs contrats d’assurance-vie. C’est pourquoi la gratuité des frais de courtage, à l’exception des frais de gestion, appliquée par certains courtiers en ligne et certaines banques en ligne a connu un tel succès par rapport aux assureurs traditionnels.

Vous voulez en savoir plus ? Consultez notre guide sur les frais d’assurance vie.

Comment souscrire une assurance vie ?

Le marché français de l’assurance-vie est un actif financier important (1 783 millions d’euros en 2020). Le secteur de l’assurance vie est particulièrement porteur. Il est composé de différents types de compagnies d’assurance : la compagnie d’assurance traditionnelle, la banque traditionnelle et le courtier en ligne. Elles proposent toutes une variété de services et d’options de gestion avec des frais de courtage inhérents. Il est important de comparer les différentes offres selon les principaux critères de sélection décrits dans ce guide : profil de l’investisseur et supports disponibles, rendement de l’assureur vie, type de contrat, frais de courtage, etc.

Après avoir été choisi, tout résident fiscal français peut souscrire une assurance vie (et les mineurs avec l’accord de leur représentant légal). Nous vous recommandons d’ouvrir un contrat d’assurance vie le plus tôt possible pour bénéficier des économies et des avantages de ce produit d’épargne sur le moyen/long terme.